Kamenge; Investiture de l’administrateur de la commune urabine de Ntahangwa – La population invitée à soutenir les administrateurs communaux

Le premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a procédé, le jeudi 17 septembre 2015, à l’investiture de l’administrateur de la commune Ntahangwa, Rémy Barampama. Il lui a demandéde travailler pour développer et renforcer la sécurité de cette commune et à la population de soutenir leur administrateur dans tous les projets qu’il va entreprendre à cette fin.

kamDans son mot d’accueil, le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a remercié le premier vic-président d’avoir rehaussé de sa présence lesdites cérémonies. Il lui a demandé de rester toujours aux côtés des administrateurs dans leurs nouvelles fonctions pour la mise en application de la loi qui régit les communes. Il a également invité la population de la mairie de Bujumbura à renforcer la sécurité afin de permettre aux ressortissants des différentes zones de cette commune d’accéder facilement au chef-lieu de cette commune à Kamenge.

De son côté, M. Sindimwo a félicité l’administrateur pour les nouvelles fonctions lui ont été confiées. Il lui a demandé de travailler assidument afin de développer cette commune mais aussi de sauvegarder la paix et la sécurité dans cette entité territoriale. Les fonctions qui sont confiées à l’administrateur ne sont pas faciles, c’est pourquoi il lui a demandé de toujours collaborer avec la population, les élus locaux, le maire de la ville ainsi qu’avec les autorités supérieures de notre pays et surtout de demander des conseils avant de prendre des décisions difficiles.

M. Sindimwo n’a pas manqué de lancer un appel à la population de la ville de Bujumbura pour qu’elle renforce la sécurité et qu’elle barre la route à toute personne qui viendrait perturber la sécurité dans les quartiers respectifs. Il l’a également invitée à être unie afin de renforcer l’unité, surtout entre les habitants de différentes zones. Selon lui, les chefs des quartiers sont tenus de faire un contrôle régulier des habitants de leurs quartiers dans le but d’éviter des probables perturbations de la sécurité.

Il a terminé en invitant la population de la ville de Bujumbura à un désarmement volontaire car les armes ne font que décimer les familles et détruire le pays.

Astère Nduwamungu