DIRECTION GENERALE DES BUREAUX PEDAGOGIQUES; Café de presse – Les sciences sociales et humaines, une nouvelle section

La directrice générale des Bureaux pédagogiques et bureaux d’études des programmes de l’enseignement secondaire, Chantal Bajinyura, a tenu le vendredi 18 septembre 2015, un café de presse sur la réforme curriculaire en cours au niveau de l’enseignement post-fondamental. Cinq sections ont été proposées, y compris une nouvelle : celle des Sciences sociales et humaines.
Mme Bajinyura a informé que la réforme de l’enseignement fondamental constitue une innovation de taille dans le système éducatif burundais. Il comporte une implication directe sur l’enseignement supérieur, a-t-elle ajouté. Des ateliers de réflexion ont été organisés pour mieux orienter le curriculum de l’enseignement fondamental et celui du post-fondamental. Cinq sections ont été proposées, y compris une nouvelle section, celle des Sciences sociales et humaines. Les lauréats de cette section seront habilités à bien interpréter des situations-problèmes sociales et à y apporter des solutions. Mme Bajinyura a dit que pour être validé, durant l’année scolaire 2015-2016, le programme post-fondamental va être essayé dans onze écoles échantillons dont quatre qui accueilleront les lauréats de la nouvelle section. Celle-ci va être essayée dans quatre lycées, à savoir le lycée Gitega, le lycée Rugari, le lycée Bubanza et le lycée Rutana.

Adapter les programmes de formation aux besoins du moment

Mme Bajinyura a indiqué que la nouvelle orientation veille à établir une connexion logique entre les composantes de la réforme de l’enseignement fondamental et celle de l’enseignement post-fondamental général et pédagogique. Elle vise également à donner une préparation efficiente de l’élève pour qu’il soit en mesure d’embrasser l’enseignement supérieur. Elle veille à adapter les programmes de formation aux besoins du moment.
Un document de vision et d’orientation du curriculum de l’enseignement post-fondamental du secondaire général et pédagogique a vu le jour, a-t-elle signalé. Il donne des précisions sur les sections à organiser, les profils de sortie, les disciplines et les grilles horaires, a précisé Mme Bajinyura. Après avoir analysé la situation actuelle au niveau du cycle de l’enseignement et opportunités offertes aux lauréats de ce palier au niveau de l’enseignement supérieur, cinq sections ont été proposées, à savoir la section pédagogique, la section des sciences, la section des langues, la section économique et la nouvelle section des sciences sociales et humaines. Les quatre premières sections sont presque les mêmes que celles organisées avant la réforme. Les parents et les élèves sont invités à embrasser cette nouvelle filière.
EZECHIEL MISIGARO