Croix-Rouge; Formation des personnes âgées aux premiers secours – Elles devraient agir là où elles sont

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des premiers secours, le 12 septembre 2015, la Croix-Rouge du Burundi a organisé le vendredi 11 septembre 2015, une formation à l’intention des personnes âgées. Cette journée est célébrée sous le thème « Premiers secours et personnes âgées ».

Selon Dr François-Xavier Buyoya, président émérite de la Croix-Rouge, cette formation est consacrée aux personnes âgées, car ces dernières vivent en communauté mais aussi ce sont des personnes oubliées « Tout le monde a toujours sa valeur jusqu’à la dernière minute ».
Ces personnes formées devraient agir là où elles sont. Et pourtant, ces gens devraient également savoir quels sont les principaux accidents qui arrivent aux personnes âgées, pour qu’ils puissent s’y préparer et qu’en cas d’accident, eux-mêmes ne soient pas surpris. « Si vous devez secourir quelqu’un et que vous êtes surpris, il vous est impossible de secourir quelqu’un. Pour cela, il faut que vous soyez préparé parce que vous devez poser un geste prompt mais efficace et non improvisé », a-t-il précisé.

Une question d’intelligence

Pour Gaudence Nibogora de l’association Urisanze qui s’occupe des personnes âgées, les techniques apprises de premiers secours vont leur servir dans la vie de tous les jours, que ce soit en cas d’accident ou dans l’entourage. Ce n’est pas la force qui intervient mais c’est une question d’intelligence et « nous sommes capables de le faire ». Etant donné que cette association s’occupe de cette catégorie de personnes, Mme Nibogora a indiqué que des cas similaires peuvent arriver à ces personnes et dans ce cas, elles seront capables d’utiliser ces techniques de premiers secours. En plus de cela, ces techniques peuvent les aider partout où elles se trouvent.
Quant à Philippe Nkonyi membre de l’association urisanze, il a fait savoir qu’ils ont appris les techniques de premiers secours qu’on peut apporter aux personnes en difficultés. Ils ont pu apprendre des mécanismes de premiers secours, c’est-à-dire comment se comporter devant une personne qui a eu un accident et l’aider jusqu’à l’hôpital pour les premiers soins. Comme nous avons la capacité de comprendre, nous allons transmettre ce que nous aurons appris à d’autres pour qu’à un moment donné, ils puissent secourir les personnes âgées », a-t-il souligné.
Yvette Irambona